Kahina_Photos

Les AURES - voyage septembre 2013

Vues du ciel entre la France et l'Algérie

DSCF0135

Au loin la tour Effel et la tour Montparnasse

 DSCF0120

DSCF0124

La côte méditéranéenne

Ma passion pour le ciel et les nuages :

DSCF0150

Sur la route entre Sétif et Batna

ciel des Aures

ciel des Aures 2

aéroport Batna

Aéroport de Batna

-----------------------------------------------------------------------------------------

Aïn Zada, barage et lac près de Sétif 

Pèche à la ligne dans le lac : 

DSCN1909 Merveilleux paysages

DSCN1921 

Déjà, il faut appâter le poisson - technique chaouie !!!

appâter le poisson

DSCN1902

DSCN1803

Des poules Chawouies .............

DSCN2053

DSCN2046

DSCN2049

DSCN2050

partie de pèche

DSCN2051

Copy of DSCN0702

Ce poisson était déjà sur place avant que l'on arrive, plus grand chose à manger  !!!

La vase du lac où l'on trouve la nature abstraite   ?

DSCN2032

DSCN2043

 

DSCN2035

 

DSCN2038 

DSCN2034

DSCN2042

DSCN2041

*****************************************************************

Tazoult (anciennement Lambèse) est une commune algérienne de la wilaya de Batna,

située à 11 km à l'est de Batna, à 25 km à l'ouest de Timgad et à90 km à l'ouest de Khenchela.

Tazoult est un mot berbère, prononcé Azouth, signifiant « la verdure »

Source WIKIPEDIA

Des paysages à couper le souffle

DSCF0145
DSCF0162
DSCF0146
DSCF0147
DSCF0150
DSCF0156
DSCF0157
DSCN2446

Le magnifique chardonneret d'Algérie.

DSCF0166
DSCF0169
DSCF0170
DSCF0172
DSCF0173
DSCF0182
DSCF0183
DSCF0192
DSCF0196
DSCF0214

L'incontournable nid de cigognes, construit sur le mur de la mosquée ...

DSCF0129
DSCF0168
DSCF0177

Les troupeaux, ânes, chèvres et autres moutons.

DSCN2481 
DSCN2484
DSCF0191
DSCN2489
DSCF0240
DSCN2432
DSCN2434
DSCN2435
DSCN2452
DSCN2455
DSCN2467
DSCN2468
DSCN2476
Le majestueux couché de soleil sur la route du retour, el hamdoulilah

 

DSCF0243

 **************************************************************************************************************************

Le barrage de Koudiet Lamdaouar construit en 1994 sur l'oued Rbôa est situé à 7 km au nord-est de Timgad et à 35 km de Batna en Algérie.

C'est un barrage réservoir qui mobilise les eaux superficielles de l'oued Reboa dont le bassin versant couvre 59 000 km².
48,72 % de la population de la Wilaya de Batna, , boit l'eau provenant de ce barrage qui alimente les villes de Batna, Tazoult, Timgad (ville), Ain Touta, Barika, Arris et Ouled Rechache dans la wilaya de Khenchela.

DSCF0208
DSCF0213
DSCF0216
DSCF0218
DSCF0219
DSCF0234
DSCN2514

lac barrage de timgad

****************************************************************************************************************************

 Oued Chaaba de la Wilaya de Batna

Chlih ou Ouled chlih ou chleuh est une tribu berbère chaouis dans les Aurès en Algérie. La tribu est concentrée dans la commune de Oued Chaaba de la Wilaya de Batna. Lieu de naissance de ma belle-mère.

DSCN2381
DSCN2397
DSCN2402

DSCN2426

Parc CHAKHAL ou Parc CONDORCET - restaurant " chez Bibi "

Lieu superbe pour faire un pique nique.  Les tables sont des sculptures de troncs d'arbres. Brochettes de mouton grillées, succulentes

DSCN2410
DSCN2411
DSCN2417

Tente bédouine réservée aux familles

DSCN2420

Lieu de prière en plein air, résevé aux hommes

DSCF0214

Une dernière image pour terminer ce 4èm séjour dans les Aurès. Je n'ai qu'une hâte, c'est, inchAllah,  de revoir ce beau pays.

à bientôt ...

****************************************************************************************************************************

 

 

Posté par dahya_photos à 00:32 - Commentaires [5] - Permalien [#]


02 janvier 2013

Les AURES - voyage mars 2012

Bonsoir à tous

Pour le troisième voyage en Algérie, au pays des Aurès, je vous présente quelques photos .

Pour les explications géographiques et historiques je vous renvoie à la page de notre voyage en 2009 : 

http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.manage&bid=402111&pid=13989393

 Les Balcons de Ghoufi 

Un site archéologique situé dans les Aurès en Algérie. 
Le village de Rhouffi appartient à la commune de T'kout dans la Wilaya de Batna.
Les « Balcons de Ghoufi » sont d'une beauté unique au monde. 

Gorges_de_Tighanimine___oued__El_Abiod_3   Gorges_de_Tighanimine___oued__El_Abiod_2   palmeraie_4

palmeraie 3   palmeraie 2

Gorges de Tighanimine- oued El Abiod- palmeraie

Berger des montagnes   chèvre

Berger des montagnes 

enfants    Enfants Chawis

 

Posté par dahya_photos à 09:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 mai 2012

M'hamed Issiakhem grand peintre Algérien

 

Autoportrait. 1976.

Huile sur toile 92,5 x 45,5.

(Collection Inal.)

Autoportrait

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://membres.lycos.fr/issiakhem/ site :

L’Algérie indépendante a connu trois grands peintres : Mohamed Khadda, Baya, M’hamed Issiakhem .

Les trois ont été scarifiés, ignorés par la culture officielle.

Issiakhem a vécu le détournement de ses idéaux, des grands principes de la révolution algérienne comme un drame.

D’où ses colères, l’éclatement de sa peinture.

Les autorités faisaient appel à lui quand elles avaient besoin d’émettre de nouveaux billets de banque ou des timbres postaux. Car le peintre était aussi miniaturiste.

L’enfant d’Azzefoun a commencé sa carrière en 1949. Très vite, il trouve sa voie dans l’abstrait. Dans la laideur éclatée. Une forme explosée.

Ses autobiographes feront le parallèle avec l’enfant Issiakhem qui a perdu son bras en jouant avec une grenade.

Explosion artistique

" Je l’ai vu, plus d’une fois, finir une toile en quelques heures, pour la détruire tout à coup, et la refaire encore, comme si son oeuvre aussi était une grenade qui n’a jamais fini d’exploser dans ses mains.

En détruisant son oeuvre, dans un suprême effort de tension créatrice, comme pour briser le piège ultime de la beauté, le peintre viole ses propres formes, car le démon de la recherche le pousse toujours plus loin ", confiait son ami Kateb Yacine.

Sa peinture, déformation des formes et explosion de couleurs, est un poème à l’esthétique écorchée.

Ses oeuvres se rapprochent plus de la douleur, d’une souffrance infinie, que d’une harmonie paisible, apaisante.

L’initiative de la création d’un site consacré à Issiakhem est une forme de justice pour ce peintre du déséquilibre.

Un artiste porté aux nues à l’étranger et -bizarrement- ignoré dans son pays.

 

"La résurrection du Chahid" - 1978

Fresque coranique rarissime de M'Hamed Issiakhem

Au sein de cette fresque d'une grande richesse, de nombreuses tranches de vie sont juxtaposées

- Huile sur panneau de bois 250 X 120 - Copyright © 2000

Elles symbolisent le sacrifice du chahid (à gauche), et sa résurrection en homme nouveau (à droite) porteur de tous les espoirs pour les siens. 

Le corps du chahid dans la composition est totalement recouvert de versets coraniques

zoom1resu  zoom2resu

 

 

 

 

 http://membres.lycos.fr/issiakhem/
 

La_m_re_de_l_artiste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" La mère de l'artiste "

Couple_de_veufs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Mariage de veufs "

le_courant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Le courant "

 

Posté par dahya_photos à 10:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2010

BATNA Algérie- voyage mai 2009

Près des nuages :

C'est encore la France.

ciel_1

Je découvre l'Algérie ... enfin !

photo_dz_2

photo_DZ_3

DZ_5

DZ_6

On vire au-dessus d'un lac.

DZ_lac_2

 

En parlant de BATNA :

La ville de Batna, capitale des Aurès, de son vrai nom Bathna, a vu le jour sur décret du 12 septembre 1848 signé par Napoléon III.
Après que la commission consultative siégeant à Constantine a décidé de faire de Batna une future ville du fait de sa position stratégique à la croisée des axes Biskra, Tébessa, Sétif, et Constantine.

La ville de Batna,  chef lieu de Wilaya située à 425 kms au Sud-Est de la capitale culmine a 980 métres d’altitude.

Ses Wilayate limitrophes sont a l’Est : Tébessa, Oum-El bouaghi et Khenchela,
au Nord-ouest : Sétif et M’Sila,
au Nord-Est : Mila
et au sud : Biskra.

A proximité de la ville de Batna se trouvent de merveilleux sites archéologiques telles les ruines romaines de Tazoult, de Timgad, le musolé d’Imadghassen, une des anciennes Mosquées d’Afrique du Nord bâtie par Sidi Okba, ou il est enterré, les Gorges d’El-Kantara porte du grand sud, les Balcons de Ghoufi.
Le parc national du mont du Bélézema et le mont de Chelia qui culmine a plus de 2300m constitue des merveilles naturelles.
Les Aurès, dont Batna est la capitale, est une région montagneuse d’où sortent quelques plaines, Belezma, El-Madher et Rmila ou l’on cultive du blé en général.

mairie_de_Batna

Mairie de BATNA aujourd'hui.

mairie_1

mairie_2

Mairie de BATNA hier ...
Copier/coller de cartes postales anciennes trouvées sur le Web

 

cigognes_th_Batna

Place du théâtre

mosqu_e_rue_de_la_libert__Batna

Mosquée rue de le liberté - Batna

mosqu_e_el_mader

mosqu_e_el_mader_2

Mosquée d'El Mader

********************************************************************

En philatéliste passionnée, je n'ai pas manqué l'occasion de prendre en photos la superbe mosaïque
de la grande poste de BATNA - Algérie

poste_batna_1

poste_batna_2

poste_batna_3

Algérie Poste à Batna

Jugurtha   Jugurtha

_Micipsa   Micipsa

Juba_II___Micipsa  Juba II

poste_batna_4

la_poste_1  hier ...

J'en profite pour envoyer la photo du 1er timbre algérien et son histoire.

1962_363A_01

Trouvé sur le site de philatélie algérienne de Monsieur  Ahmed BENZINE.

Là :  http://algeriephilatelie.net/       

    Le 1er Novembre 1962 est marqué par l'émission du 1er timbre de la République Algérienne.

   Ce timbre, commémore la 8ème anniversaire du déclenchement de la Révolution, et est dit " Un plus Neuf ",parce qu'à sa valeur faciale de 1F a été ajouté une surtaxe de 9F au profit des enfants de Chouhadas.
Bien qu'il n'ait pas été une réussite sur le plan technique, ce timbre est intéressant et par sa cote, du fait son tirage limité et par son contenu.

   Il situe en effet d'emblée la place de l'Algérie, pays indépendant dans le monde et affirme déjà son appartenance au tiers monde et à la communauté Arabo-Islamique.

   Notes importantes:

   Dans le même jour de son apparition, cinq autres timbres ont été émis, appelée "Série des sites", vendus à 8h00 du matin, alors que le timbre " un plus neuf " a été vendu à 17h00. Et tout le stock a été épuisée, car comme je l'ai déjà dis ci dessus, il n'a été tiré qu'à 12825 exemplaires au lieu de 300.000. faute de temps et papier.
   Le lendemain de sa vente, sa valeur a augmentée de 50%.
   Il existe plusieurs variétés de ce timbre, et même de fausses copies.

   Source : Mme Ourezifi dans Postes & Télécommunications n° 4 de 1986         

Anciennes CARTES POSTALES de BATNA

De ma collection personnelle ou trouvées sur le Net.

batna_ouled_na_l

Le village nègre - Quartier des Ouled-Naïl

 

 batna27

  Quartier usines Gilles et Aubert  ( lire la légende en haut à gauche ... )

La suite des cartes postales anciennes de BATNA dans l'album photos.

 

 

 

 

 

 

Posté par dahya_photos à 10:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

CIGOGNES dans LES AURES mai 2009

Abellirj : la cigogne.

C'est la première fois que je vois autant de cigognes, sur les poteaux électriques, sur les toits des vieilles maisons.
En mai, dans les Aurès, elle couvent ou nourrissent déjà les petits cigogneaux ( ?)
Cette belle dame blanche nous à regardé de bien haut !

DSCF5539

Avec ses copines hirondelles.

DSCF5542

DSCF5543

 

DSCF5540

Si si, de très haut !

ferme_colons_pres_de_bouatchawan_2

Ferme près de Bouatchawan - " Hôtel de cigognes avec parabole "

 

entr_e_de_el_madher_11

Entrée de El Mader.

DSCF5560

La ville des cigognes.

Et pour conclure, passionnée de philatélie, j'ai trouvé ceci sur le Net .

 

1957_

Timbre Poste N° 344 de l'Année 1957

1957_343_09

Timbre et lettre  " 1er jour " datée du 06 avril 1957

Sur ce site :         http://www.algeriephilatelie.net/index.php

 

Puisque l'on parle de philatélie, je vous invite à regarder mon blog " Philatyvelines "

où vous trouverez une thématique sur " La culture Berbère "  et bien d'autres.

Le lien :       http://philatelyvelines.canalblog.com/

 

Merci de votre visite

 

 



 

 

Posté par dahya_photos à 01:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 août 2010

CONSTANTINE- Mosquée Emir Abdelkader- voyage mai 2009

CONSTANTINE , appellée CIRTA fut capitale du royaume de Numidie, puis romaine pour laisser place à la ville actuelle de Constantine.
Cirta au temps de Massinissa prend une importance stratégique de part sa position géographique.

Un paysage grandiose devant nos yeux émerveillés.

Vue_de_Constantine

 

vue_3

 

vue_4vue_du_pont

 

 

Aussi appelée la « ville des ponts suspendus » ou bien « ville des aigles », est une métropole du nord-est de l'Algérie.
Importante capitale phénicienne, numide, puis romaine, elle fut détruite en 311 par Maxence et Domitius Alexander.
Elle fut reconstruite peu après par l'empereur Constantin Ier, qui lui donna son nom.

Constantine, l'une des plus anciennes cités du monde, est surtout connue pour l'art de vivre raffiné de ses habitants.
Connue pour ses monuments et sa vie artistique et culturelle, Constantine est aussi une ville importante dans l’histoire méditerranéenne, symbole de la culture arabo-andalousearabo-andalouse.

La géographie de la ville elle-même est unique.
Sa situation a nécessité la construction de nombreux ponts.
À la fin du XIXe siècle, Guy de Maupassant décrit : "Huit ponts jadis traversaient ce précipice. Six de ces ponts sont en ruines aujourd'hui."

pont_SIDI_M_CID

 

pont_suspendu_de_Constantine_2

 

 

pont_suspendu_de_Constantine

 

Le pont suspendu, ou passerelle de Sidi M'Cid, traverse les gorges à 175 mètres au-dessus du Rhumel.
Conçu par l'ingénieur Ferdinand Arnodin, il a été réalisé par l'entreprise Witte.

Son inauguration eu lieu le 19 avril 1912, le même jour que celle du pont Sidi Rached.


Afin de bénéficier de financement (emprunt de 500 000 F), il est désigné comme passerelle de Sidi M'Cid, sous entendant un usage piétonnier.

Il permet de relier le boulevard de l'Abîme (récemment achevé) au centre hospitalier.
Situé à proximité de l'arche naturelle, de ce pont suspendu on bénéficie d'une vue exceptionnelle sur les gorges, une partie de la ville et la vallée du Hamma, au delà des cascades et du pont des Chutes.
Le pont de Sidi M'Cid a fait l’objet au cours de l’année 2000 du remplacement de 12 câbles, dont 4 principaux.

vue_5

 


vue_7

 

vue_8

 

vue_9

 

vue_10

 

vue_11

 

vue_12

 

La position de la ville sur son rocher et ses gorges exceptionnelles ont d'abord étaient des remparts naturels contre les envahisseurs.
Mais les différents occupants ont bien sûr réalisé des lieux de franchissements des gorges.
Les Romains d'abord, les Français ensuite ont lancé des ouvrages d'art sur l'abîme du Rhumel.

vue_13

 

vue_14

 

figues_barbarie

El handi - Cactus de barbarie

 

coquelicots

 

rue

 

rue_3

Rues de Constantine

 

constructions_1

 

constructions_2

Nouvelles constructions.

Textes trouvés sur WIKIPEDIA

Grande mosquée  Emir AbdelKader à Constantine

Ce bâtiment est vraiment très impressionnant tant par ses dimensions, que par la beauté de son architecture et la richesse de sa décoration.

Grande_mosqu_e_de_Constantine_ok

 

 

 

 

pano_2

 

 

 

Louanges à Dieu Seigneur des Mondes

 

pano


 

porte_2

 

minaret_1

 

minaret_3

 

minaret_2

 

escalier

 

DSCF6019

 

int_rieur

 

parvis_fontaines

 

parvis_fontaines_2

L'esplanade devant la mosquée.

 


 

 


Posté par dahya_photos à 10:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2010

Les AURES - Biskra - mai 2009

BISKRA  La vieille ville -  palmeraies.

Sur les sommets des grandes chaînes montagneuses d’El-Kantara, les signes des déserts et du Sahara commencent, les grains de sable doré, le ciel bleu clair et les oasis vertes dispersés le long des routes droites et sinueuses.

La bas, sur les pas des Aurès, se trouve la ville de Biskra, la sirène des Ziban,

la ville des paysages panoramiques splendides et de l’air propre et pur, la ville de la simplicité, l’hospitalité et l’accueil chaleureux de ses habitants.

C'est le lieu des dattes délicieuses, l’artisanat traditionnel et historique.

Cette ville a attiré l’attention et l’amour de tous ses visiteurs de passage ainsi que ses habitants réguliers sous son ciel bleu.

Poètes et artistes, historiens et philosophe, littéraires et même chasseurs et sportifs;

Ont trouvé tous au sein de ce paradis, leurs rêves, leurres inspirations et leurs souvenirs.

Ils ont écris sur elle sans épuisement.

Parmi ces grands, l'historien et philosophe musulman Ibn Khaldoun qui passa pour se reposer à Biskra en 1352 ou il écrivit beaucoup sur les descendants de la ville et sur toute la région; le littéraire français André GIDE qui s’installa à Biskra en 1893, et commença d'écrire

" Les Nourritures terrestres" .

L'artiste et l'aventurier, le conte "London de Langeville" qui s'installa à Biskra en 1879, ou il construit son jardin de rêves qui porte son nom jusqu'aujourd'hui avec une très grande diversité mondiale de ses plantes.

Source : www.eden-algerie.com

DSCF5751

Le retour des champs


ch_vre_mur

Aussi ...


pose_th__biskra

Une halte-thé avant la ballade et

l'entrée dans un paradis.


p_mchou_1


BISKRA

Anciennement baptisée Vescera par les romains, elle est située au Sud-est de l'Algérie,
à 600 Km d'Alger, et tire ses origines des Carthaginois.
Au 10ème siècle, elle est conquise par la Kalla de Beni Hammad.
Pour au 14ème dépendre des Hafssides de Tunisie et des Mirinides de Fès.
A cette même époque, elle est conquise par les Turcs;
Elle sera en 1849, occupée par le duc d'Aumale (Sour El Ghozane aujourd'hui)
A cette date, l'insurrection des Zibans se termine par la prise et la destruction des Zaatchas.

Source WIKIPEDIA


oued_1


grenadier

Arbre à grenades ( les fruits ... )


p_mchou_3


p_mchou_4


palmeraie___Biskra

Des photos, encore des photos comme pour " immortaliser " ces instants merveilleux.


plm_3


plm_4


plm_5


plm_1


rue_09

Rue 09 ... vieux Biskra

p_mchou_2

Sur la route du retour, un surprise...

c_d_s_1


c_d_s_2

Un coucher de soleil digne des Aurès, Dieu est grand !

 

 

Posté par dahya_photos à 18:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2009

Les AURES - parc national de BELZEMA - mai 2009

DSCF5528

Le Parc National de Belezma est créé par le décret présidentiel n° 84/326 du 3 novembre 1984, au même moment que les deux parcs nationaux de Gouraya et Taza.
Sa classification a été motivée par la présence de grandes étendues de cèdre de l’Atlas dans une zone de grandes influences sahariennes et méditerranéennes.
La présence d’un patrimoine archéologique et historique d’une valeur inestimable et une mosaïque de zones humides au n-n-est.
Le Parc National de Belezma se situe sur la partie orientale de l’Algérie du Nord, il correspond à un chaînon montagneux marquant le début du massif des Aurès.
Il s’étend sur une superficie de 26 250 hectares et représente un territoire de configuration allongé, étiré d’orientation sud-ouest /nord–est à proximité de la ville de Batna.

DSCF5626

Parc de haute montagne continentale, se situant à la limite des grandes influences sahariennes et méditerranéennes. Véritable sanctuaire de la nature.
Formations géologiques et géomorphologiques variées d'intérêt scientifique particulier (Pics, vallées profondes et étroites, dalles rocheuses, hautes plaines encastrées).
C'est là l’unique peuplement du grand Houx dans les Aurès et du chèvrefeuille étrusque ;
l’unique cédraie sur dalle rocheuse renfermant des sujets dépassant les 300 ans ainsi que
l’existence de 4 arbrisseaux de Cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodora).

Source le WEB

DSCF5607

No comments ...

DSCF5550

Vestiges romains.

DSCF5600


DSCF5625


p_n_Belzema

Et nos amis les ânes.

S7005992

Déjeuner familial au bord du torrent.

S7005990

Plus loin dans ce même parc de Belezma, toute la beauté des forêts des Aurès.

abricots

Jeunes abricotiers

cavalier

vache_1

 

vache_2

Le gardien du troupeau et ses vaches.

Avant de poster les photos des forêts près de Batna, prises en mai 2009,  j'ai une pensée pour tous les Chaouis qui voient en ce moment leurs arbres brûler.
Je leur souhaite beaucoup de courage en cette période de canicule.
Que Dieu tout puissant soit avec vous tous.

foret_1

foret_2

foret_3

foret_5

foret__et_maisons_7

La suite dans l'album photos " Parc National de BELEZMA"

Posté par dahya_photos à 02:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2009

Une FERME en AURES - mai 2009

Entre BATNA et CONSTANTINE, dans la somptueuse campagne des Aurès.
Près du douar AÏN MELILA ,  visite d'une ferme extraordinaire.

" Le  printemps dans les Aurès " à pris là toute sa signification.

S7006

Mais oui, c'est bien en ALGERIE !

Le maitre des lieux, un colombophile passionné, nous à fait visiter son élevages de pigeons du monde.
Passionné, dit-il, depuis l'âge de 12 ans par ces magnifiques volatiles.

fermier

Le fermier à droite et ses visiteurs.

Mais voyez plutôt :

1

3

3

6


Boulant_2

D'après mes recherches sur le Net, ce sont des pigeons " Boulants "
Mais je ne suis pas spécialiste !

4

capucins_hollandais_5

5

" Capucins "

fris_s_2

fris_s_11

Pigeons à plumes frisées !

6

7

Messager_de_Beyrouth_8

" Messagers de Beyrouth "  ( ?)

9

10

12

13

14

15

Bukhari

Carneau___epaulettes

16

couve

Maman pigeon couve.

nid

S7006574

Un dernier coup d'ailes pour nous saluer !

Les photos ne sont pas de meilleure qualité, mais les conditions de prise de vue n'étaient pas idéales !

( à l'intérieur du pigeonnier )

Quelques autres volatiles,  locataires de la ferme,

sortis de leur enclos  spécialement pour nous !

la_paon_2

Sa majesté le paon

la_paon_femelle

Et ses dames ...

S7006630

Le dindon faisant sa cour à madame, ce qui le rend très agressif !!!

S7006636

S7006633

S7006646

Conciliabule avant la cour à madame dinde ...

Le photographe n'est pas le bienvenu rhôôô !

S7006611

Le poulailler

S7006612

Mais ils nous réveillent ces intrus !

S7006614

Allez hop, on en profite pour sortir...

S7006653

Mais qu'est-ce qu'ils cherchent ?

La campagne des AURES

Veaux, vaches, chèvres et autres moutons ...


chevres_2

DSCF6065


DSCF6079

DSCF6096

S7006510

S7006521

S7006517

vaches_1

Et les inévitables chats de ferme !

chat_ferme_1

chat_ferme2

chat_ferme_3





Posté par dahya_photos à 00:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

31 juillet 2009

Baie de BEJAÏA- CAP CARBON-Voyage en ALGERIE - mai 2009

En route vers la Kabylie.

 En traversant ces montagnes magnifiques.
Le temps est couvert et les paysages sont nimbés de nuages.

montgnes_1

camion

Attention au virage !

montgnes_2

montgnes_1

Cascade de Kéfrida.

cascade_de_K_frida_1

cascade_de_K_frida_3

cascade_de_K_frida_2

cascade_de_K_frida_4_marchands_souvenirs

Cascade de Kéfrida et ses marchands de souvenirs.

Averwaq__en_kabyle__En_arabe_El_Berouag

Averwaq en Kabyle, El berouag en Arabe

Fleurs des montagnes kabyles -


CAP CARBON la perle de KABYLIE

Cap_Carbon_1

Vous trouverez les photos des singes Magots du Cap Carbon dans l'album photo.

baie_1_1

baie_2

Située au cœur de l’espace méditerranéen, Béjaia ville millénaire, possède de
nombreux sites naturels et vestiges historiques datant de plus de 10 000 ans ainsi que de nombreux sites archéologiques, recelant des objets d’origine remontant à l’époque du néolithique.
Bejaia était connue pour son rôle immense dans la transmission du savoir dans le bassin méditerranéen.
Ce rôle est confirmé par les séjours plus ou moins longs de personnalités scientifiques et littéraires prestigieuses, versés dans tous les domaines de la connaissance.

L’histoire retiendra que par FIBONACI de Pise, s’étendirent dans le monde, à partir de Béjaïa, les chiffres aujourd’hui universellement utilisés.
Grâce au dynamisme de son port, la sécurité de la région, la bonne politique et les avantages douaniers, Béjaïa a toujours su attirer beaucoup de puissants marchands.
Les premières nefs qui fréquentèrent les abris naturels du littoral bougieote furent phéniciennes.
Ils trouvèrent douceur et tranquillité dans les eaux de la rade de Béjaïa et installèrent un comptoir commercial à proximité.

Source :    http://www.portdebejaia.com.dz/historique.htm

 

baie_3

baie_4

baie_5

baie_6

 

Le " CHATEAU de la COMTESSE "

Chateau_de_la_comtesse_1

Ce manoir (résidence) est construit sur un rempart, à l’entrée ouest de la commune d’Aokas.
Il est situé à bord de la RN N° 9 reliant Bgayet à Setif (1,5 KM de la ville d’Aokas).

Ce chef-d’œuvre d’architecture est construit avec de la pierre taillée, sa toiture est faite avec l’ardoise.
D’une surface de 5 983 m2 il est composé d’un édifice principal (une maison a deux étages), le rez-de-chaussée de 195 m2 : divisé en trois chambres, un hall de réception et showroom.
Selon ceux qui ont connu cette région, ce château a été occupé par un certain Boucheron, pour la production et la commercialisation du vin.
“Le château est construit, par un général de l’armée française surnommé Poison et il n’avait pas d’héritiers.
Les travaux de construction de cette résidence débutèrent en 1870, et terminèrent 1890”.

Au début, le colon ne trouvait pas d’intérêt pour nommer son édifice, mais on raconte que ce général s’est marier avec une femme algérienne de la région de Bgayet, et une fois le château fut construit il voulait lui donner le nom de famille de sa femme.
Elle refusa.
Elle lui dit “tu t’es marié avec moi et pas avec ma famille”, et il décida de l’appeler le "château de la comtesse "

http://aokas.dzblog.comaokas.dzblog.com/article-167587.html

Chateau_de_la_comtesse_2

Le Château de la comtesse, monument trônant à l’entrée de la ville d’Aokas, devra très probablement être cédé à la direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) de la wilaya de Béjaïa.

El WATAN - 31 mars 2009

*************************************************************************

Le port de Béjaïa

 

port_4

La saldae romaine  devint port d’embarquement de blé du grenier de Rome, ce n’est qu’au 11ème siècle que la berbère Bgaïeth, devenue Ennaciaria, prit une place prépondérante dans le monde de l’époque.
Il devint alors un centre de communication important grâce aux transactions commerciales avec notamment Marseille, Gêne et Naples.

Après les Hammadites, d’autres dynasties musulmanes à savoir les Almoahades, les Hafsides, et les mérinides s’installèrent à Béjaïa.
Sous la domination espagnole puis turque allant de 1512 à 1833, l’activité s’était réduite au transport de bois de construction pour la marine.
Les infrastructures actuelles ont commencé à être érigées à la fin du siècle dernier.

Les ouvrages de protection furent entamés en 1870 et ceux d’accostage en 1879. la construction de l’ancien port fut achevée en 1911.
Au milieu des années 1930 a été mis en exploitation l’arrière port et en 1987, le port a été prolongé du nouveau quai, infrastructure la plus importante et la plus moderne du port actuel.
Les installations permettant la réception des pétroliers furent construites en 1958 et c’est en 1960 qu’a été chargé le premier pétrolier.

De 1950 à nos jours, l’activité portuaire a connu de profonds changements dans la structure du trafic.
Les importations de marchandises générales qui n’étaient que de 55.000 tonnes en 1952, n’ont cessé d’augmenter, pour atteindre en 2005 4,6 millions de tonnes.
Alors que les marchandises générales exportées qui représentaient, 86% du trafic ont peu à peu laissé place aux hydrocarbures.
Au delà de sa situation géographique privilégiée, la qualité de service offerte, les terminaux spécialisés alignés aux normes universelles et les outils de gestion moderne ont fait évoluer le port de Béjaïa au 2ème rang des ports algériens avec plus de 20% de part de marché en matière de marchandises générales.

Source :  http://www.portdebejaia.com.dz/historique.htm

 

 

port_1

port_3

bato_1

port_6

corniche

La corniche

mosqu_e_1

Une mosquée près de Béjaïa

********************************************************************

La fameuse place GUEDON

place_Gu_don_2

 

place_Gu_don_banque_1

place_Gu_don_banque_2

DSCF5989

Et enfin TICHY plage où nous avons pique-niqués.

tichy_plage_2

tichy_plage_1

Vu la couleur du ciel, nous ne nous sommes pas attardés !!!

 

 






 

Posté par dahya_photos à 01:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,